zondag 18 augustus 2013

Juniperus oxycedrus anti-oxidant activity

Phytothérapie August 2013, Volume 11, Issue 4, pp 244-249
In vitro evaluation of antioxidant activity of the hydro-methanolic extracts of Juniperus oxycedrus subsp. oxycedrus
T. M. Chaouche, F. Haddouchi, R. Ksouri, F. Medini, F. Atik-Bekara

Abstract
Polyphenols are bioactive molecules with much scientific attention because of their multiple biological activities. This study aims to compare the phenolic content in the extracts hydro-methanolic needles and roots bark of Juniperus oxycedrus subsp. oxycedrus and their antioxidant activity by five different methods (total antioxidant capacity, DPPH, ABTS, β-carotene and ferric reducing power). Results showed that needles extract exhibited the highest polyphenol (133.08 ± 4.1 GAE.g−1DW) flavonoid (61.5 2 ± 3.1 CEf·g−1DW) and tannin (26.43 ± 2.6 CEt.g−1DW) contents. Both of extracts revealed a significant antioxidant activity. However, the roots bark extract displayed the highest capacity with the lowest IC50 value (2.9 ± 0.2 μgmL−1) in DPPH scavenging method. Overall, this paper established that the roots bark possess high in vitro antioxidant potency although they possess less phenolic compounds than needles. Therefore, our results can confirm that the high content of total phenols in the extracts does not explain the strong antioxidant properties. The nature of these compounds and synergistic interactions can influence this ability.

Résumé
Les polyphénols sont des molécules recherchées scientifiquement à cause de leurs multiples activités biologiques. Cette étude vise à comparer le contenu phénolique dans les extraits hydro-méthanoliques d’écorces de racines et d’aiguilles de Juniperus oxycedrus subsp. oxycedrus et leurs activités antioxydantes par cinq méthodes différentes (la capacité antioxydante totale, DPPH, ABTS, β-carotène et le pouvoir réducteur). Les résultats ont montré que l’extrait d’aiguilles a des teneurs les plus élevées en polyphénols (133,08 ± 4,1 GAE/g matière sèche), en flavonoïdes (61,5 ± 3,1 CEf/g MS) et en tanins (26,43 ± 2,6 Cet/g MS). Les deux extraits ont révélé une activité antioxydante significative. Cependant, l’extrait d’écorces de racines a la plus grande capacité avec une plus faible valeur d’IC50 (2,9 ± 0,2 μg mL−1) en piégeant le radical DPPH. Dans l’ensemble, cette étude a établi que les écorces de racines possèdent un grand pouvoir antioxydant malgré qu’ils aient moins de composés phénoliques que les aiguilles. Donc, nos résultats peuvent confirmer que la teneur élevée en phénols totaux dans les extraits n’explique pas les fortes propriétés antioxydantes. La nature de ces composés et les interactions synergiques peuvent aussi influencer cette capacité.

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen