woensdag 12 juli 2017

La lavande apaise la peur et la douleur de la piqure…

Avant une opération chirurgicale, l’équipe médicale pose « une voie veineuse » avec l’aide d’un cathéter. Cette aiguille munie d’un dispositif d’ouverture/fermeture permettra d’administrer différentes substances dans le circuit veineux, à commencer par l’anesthé-
siant. Cette première intrusion un peu douloureuse dans le corps du patient s’accumule avec le stress de l’opération à venir et génère très souvent une forme d’anxiété. Différents travaux ont déjà démontré l’action de la lavande pour diminuer l’anxiété, mais une étude récente a souhaité évaluer son intérêt dans ce cas précis.

106 patients ont participé. On a proposé à la moitié du groupe d’inhaler 2 gouttes d’une dilution à 1 % d’huile essentielle de lavande durant 5 minutes. L’autre moitié inhalait… de l’eau ! Les scores des différents tests ont été significativement plus bas sur la douleur et l’anxiété pour le groupe lavande. Sur une échelle de 1 à 4, le niveau de satisfaction global était de 1,82 pour le groupe placebo, et de 2,29 pour le groupe lavande.

Le mécanisme de l’effet antidouleur n’est pas encore bien compris par les chercheurs qui avancent l’hypothèse d’une diminution de l’anxiété comme cause principale.
Alors n’attendez pas qu’on vous le propose à l’hôpital, apportez votre flacon de lavande et montrez les résultats de cette étude à l’équipe de soignants !

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen